Les notices à respecter pour voyager responsable au Sri Lanka

Si vous aimez alors partagez

Avec les termes d’un tourisme classique ou du tourisme de masse, les itinéraires à voir dans le pays seraient prédéterminés. Les visiteurs suivent des voies toutes tracées pour le découvrir. Durant un voyage responsable, ils doivent avoir conscience de leurs choix au cours du séjour. Voici des suggestions pour explorer de façon volontaire cet État insulaire de l’Inde.

Privilégier les transports peu onéreux pour les trajets à effectuer

C’est la première habitude à faire l’objet de changements. Les déplacements en avion sont les plus concernés. Dans un territoire plus ou moins grand comme le Sri Lanka, les trajets peuvent très bien se faire en voiture ou par d’autres moyens. En pesant les avantages et les inconvénients, la voie des airs n’est pas bénéfique pour ce qui est de l’accès au paysage ou au coût de trajet par exemple. À la place, une multitude d’alternatives sont à préférer pour avoir un aperçu de la destination tout au long du voyage. Les dimensions dérisoires de l’île avec 460 kilomètres de long et 300 kilomètres de large confortent le premier choix pour les bus pour sillonner son territoire. Pour rejoindre des sites d’exception comme ceux de Dambulla, de Colombo ou d’Anuradhapura, il est presque inutile de planifier les visites. Avec les renseignements nécessaires, les voyageurs peuvent découvrir de façon autonome ces endroits.

Choisir la simplicité à la place des futilités durant le séjour 

Dans le tourisme classique, les choses superflues encadrent les séjours. Quelques fois, cela entre même en contradiction avec la réalité de la destination. C’est le cas dans certains pays pauvres. Au Sri Lanka, les aventuriers ont le choix entre quelques établissements d’hébergement modestes, mais qui n’en sont pas moins charmants. De petites structures familiales commencent à se généraliser à travers l’île. Ce sont des alternatives adéquates à privilégier à la place des grands complexes hôteliers construits aux dépens de la population concernée. Pour un Circuit au sri lanka respectueux des spécificités du tourisme responsable, c’est une recommandation pour appréhender un séjour sur l’île. Les hébergements tenus par les militaires en sont des exemples à éviter. Les nombreux établissements au nord du pays en sont des illustrations. Des milliers de personnes victimes dans la construction de ces structures d’accueil devraient être les facteurs de désistements pour cela.

Prioriser l’exploration des charmes du pays en sillonnant ses meilleurs itinéraires

Un voyage dans les règles de l’art doit nécessairement intégrer une exploration des beaux endroits de la destination. Cela se traduit par des itinéraires parcourant autant les sites renommés du pays que les coins insoupçonnés. Les incontournables du Sri Lanka ont toute leur place sur un programme de séjour. Par ailleurs, ses attraits ne se limitent pas aux classiques lieux culturels ou emblématiques, l’île réserve aussi des surprises intéressantes. Il tient au voyageur de se donner la chance de les découvrir. Ce sont des exemples de circuits au sri Lanka hors des sentiers battus. Les endroits comme le Jardin botanique royal, les plantations de thé ou encore le village de Wije en sont quelques-uns. Ce sont des itinéraires ce choix pour faire une immersion dans la société sri-lankaise tout en appréciant différentes qualités touristiques. L’hospitalité en fait partie.